The Hobbit trilogy (Peter Jackson)

Si c'est tichoux et que ça tourne à 24 images/seconde c'est ici.
Règles 
On va faire comme si on était des adultes responsables : soyez courtois ou assumez que votre interlocuteur vous réponde sur le même ton. Je jouerai à Zorro si il le faut mais j'aimerais autant éviter. Dans le même ordre d'idée : choisissez le forum approprié, utilisez un titre de sujet clair et évitez les doublons. Merci d'éviter le langage SMS et les messages rédigés intégralement en majuscules. Autant que faire se peut, écrire en français est à privilégier (sans se balancer le petit Robert à la gueule à la moindre faute mais en gardant à l'esprit que le message est fait pour être lu et par conséquent qu'il doit être compréhensible par tous).

Je n'ai pas de problème avec la promotion de votre site personnel dans une signature ou occasionnellement (OCCASIONNELLEMENT) dans un message. Toute autre forme de publicité ou de parrainage commercial sera purement et simplement supprimée.La diffamation, le racisme, l'échange de fichiers sous copyright, vous faites ça ailleurs, merci bien. Je n'ai pas de problème avec les discussions portant sur la politique, la religion ou le sexe tant qu'elles respectent la loi en vigueur dans notre beau pays (incitation à la haine, diffamation, tout ça -> pas ici quoi...)

Bref soyez tichoux, discutez et amusez vous bien.

ça traîne sur mon disque dur

Contributionde Archivist le 30 nov 2010, 15:32

pour l'occasion, petit extrait d'un texte écrit y'a plus d'un an et à paraître je ne sais absolument pas quand

A posteriori, cet anonymat apparaît comme une forme de bénédiction. En effet, à l’exception d’un groupe de « geeks » déjà très actifs sur Internet et partiellement acquis au futur projet, la production néo-zélandaise n’eut de comptes à rendre à personne. Eloignés géographiquement des studios d’Hollywood et du radar des médias, les cinéastes ont pu élaborer leur projet sans interférences des départements marketing, sans se mêler au jeu de la communication et du marketing, libres d’adapter le roman de Tolkien avec le sérieux qu’on réserve traditionnellement aux adaptations de Shakespeare. Aucune star à l’affiche (même si, bien sûr, le succès des films lancera des carrières) ; un respect du caractère multilingue de l’univers de la Terre du Milieu (nécessitant le recours à des sous-titres, un élément en général proscrit à Hollywood) des films à la longueur jugée à l’époque excessive (trois heures par épisode) et surtout, dans l’aspect qui nous intéresse ici, aucune inclinaison de stratégie marketing concernant l’image des minorités.

Le cinéma hollywoodien ayant vocation à toucher le plus large public et à s’exporter en masse, la question de la représentation des minorités y fait, depuis les années quatre-vingt, l’objet d’études de marché régulières. Pour prendre un contre-exemple, le producteur américain Joel Silver (L’Arme fatale, Matrix) fut un des rares à flairer le succès futur de l’adaptation filmique du Seigneur des anneaux. Dans l’espoir de court-circuiter ce succès, et de profiter du « buzz » entretenu chez un certain public, il lança en catastrophe la production d’un film tiré de la franchise de jeux Donjons et Dragons, pour une sortie prévue en 2000, soit un an avant celle du premier volet du Seigneur des anneaux. Contrairement à l’œuvre néo-zélandaise, Donjons et Dragons fut intégralement conçu, tourné et marketé à Hollywood; et l’on peut y voir clairement apparaître tous les « passages obligés » dont se sont affranchis les Néo-Zélandais. Entre autres obligations, la présence au générique de différentes minorités ethniques, dont un Afro-Américain (interprété par le comique Marlon Wayans) et un personnage hispanique (interprété par Robert Miano). La présence de ce personnage Afro-Américain dans un univers d’inspiration nordique et celtique fut vécue par les amateurs du jeu comme une trahison évidente. Les joueurs Afro-Américains, eux, auraient sans doute eu raison de se sentir doublement insultés : d’abord par l’appel de pied maladroit que faisait la production en leur direction, puis par le caractère de soutien comique de ce personnage artificiellement intégré à l’univers.

Cet aspect de la stratégie communautaire hollywoodienne (qui concerne aussi bien les ethnies, les handicapés et les homosexuels) fut d’emblée écarté sur la production du Seigneur des anneaux. La seule « déférence » que la production accorda aux minorités concernait les Maoris, avec lesquels les Néo-Zélandais actuels entretiennent une cohabitation délicate. Ainsi, le tout premier jour de tournage débuta par une cérémonie de bénédiction Maorie. Les prises de vue du Mont Ruapehu, qui ouvrent le second volet, furent retouchées numériquement pour respecter le caractère sacré (et donc non reproductible) que cette montagne entretient dans le culte Maori. Le tournage sur certains territoires nécessita une gigantesque infrastructure pour déplacer les arbres et les plantes, les maintenir et en vie et le replanter au bon endroit une fois le tournage achevé. Enfin, dans l’impossibilité d’avoir des Maoris pour personnages principaux ou secondaires, ceux-ci furent engagés pour jouer différents orques ; les scénaristes allant jusqu’à développer le personnage d’orque Lurtz (absent du livre) pour le comédien et mime Lawrence Makoare.

Dans un message envoyé en 1999 au site « geek » aintitcoolnews.com, le réalisateur Peter Jackson donnait plusieurs indications sur son refus de s’éloigner du texte original pour s’adapter à une supposée modernité. Il prenait pour exemple le cas des Hobbits et des nains, qui ne seraient pas interprétés à l’écran par des « personnes de petite taille », et évoquait également la relation entre Frodon et son ami Sam, qui ne deviendrait pas « ouvertement gay ». Ces déclarations ciblaient avant tout l’hypocrisie des studios, qui se sont souvent rendus coupables de trahisons manifestes de livres ou de bédés, en les pliant aux règles de ce que l’on suppose être politiquement correct.
A ce point, il est important de préciser que le public « geek » se considère généralement comme tolérant et progressiste mais qu’il supporte très mal l’ingérence des problèmes de société dans ses univers de fantaisie. Ce point est à l’origine d’un dialogue de sourds, entre « geeks » et « gens normaux » sur la question de la politique, des minorités ou de la représentation de la violence dans les œuvres de fiction de ce champ culturel (bande dessinée, jeux vidéo, S.F., horreur, etc.)


Image
Quelle couleur se trouve entre le jaune et le bleu sur l'arc-en-ciel ?
Est-ce que Paris est la capitale de la France ?
Quelle est la quatrième planète en partant du Soleil ?
Combien d'alliances faut-il pour un mariage ?
Avatar
Archivist
Chû Totoro
 
Contributions : 1337
Inscription : 31 juil 2009, 15:18

je veux Clavier en Napoléon

Contributionde Malastrana le 30 nov 2010, 15:33

Archivist écrit:
Malastrana écrit:Quoi qu'il en soit, si les propos rapportés de Peter Jackson sont véridiques, il fait preuve d'une jolie petite lâcheté...

... ou de sens politique.
Parce que là, ils les enquillent un peu les embrouilles, entre l'imbroglio de la MGM, le départ de Del Toro, le bras de fer avec les syndicats... et j'ai comme l'impression que le studio Warner en profite pour tirer la corde vers lui à chaque crise.


En effet, je m'en suis rendu compte après avoir posté sans doute un peu trop rapidement, car vue sa situation au père Jackson mieux vaut virer un directeur de casting et faire taire toute polémique plutôt que de prendre des risques compromettant davantage le film. Ça ne me plait évidemment pas comme solution de secours, mais c'est probablement celle de moindre mal.

Archivist écrit:Je veux pas faire mon parano, mais quand les tuiles s'abattent sur une prod' Bruckheimer, ça moufte moins sur les sites de niouzes.


Peut-être aussi car tout le monde s'en fiche pas mal des prod de Brucky (me souviens même plus si des gens s'étaient émus de voir des blancs de souche jouer des perses d'ailleurs).
Avatar
Malastrana
Chû Totoro
 
Contributions : 1366
Inscription : 5 sept 2009, 12:08

Conspiration: yes sir !

Contributionde Mezko le 30 nov 2010, 16:15

Je ne veux pas non plus faire mon parano non plus, mais est ce que certaines personnes à Hollywood n'auraient pas intérêt à voir Jackson se viander, arrêter d'être autonome en NZ et rentrer dans le rang bien sagement ?
Dernière édition de Mezko le 30 nov 2010, 16:16, edité 1 fois en tout
Avatar
Mezko
Shiny
Chû Totoro
 
Contributions : 3022
Inscription : 7 sept 2009, 00:45

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde Weta le 30 nov 2010, 17:08

Possible. Apres ca va peut etre un peu loin mais je pense qu il y en a qui voudrait que Jackson lache son pipeline Neo Zelandais, il doit y avoir de gros enjeux lies a ce "site" qui pourrait peut etre menace a long terme la maniere dont les studios hollywoodiens ont longtemps gerer leurs societes.

Faut etre franc ce pipeline c est plus l UFA, que Dimension Films.

autre truc un peu fou et si Robert Shaye de New Line lui en voulait ?
Ou meme Harvey Weinstein qui aimerait avoir le controle du film, pour avoir un "nouveau" chef d oeuvre a son CV ?
Avatar
Weta
Chû Totoro
 
Contributions : 1130
Inscription : 11 sept 2009, 15:32

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde merovingien le 30 nov 2010, 17:35

Weta écrit:Desole de vous contre dire,
mais je ne vois pas ou est le mal a prendre des personnes de differentes origines etniques pour faire des Hobbit.
De meme que le commentaire du allocineen me semble deplacer, je ne vois pas ou est le mal de prendre un blanc pour jouer Barack Obama, ou prendre un noir pour faire Captain America.

On doit faire abstraction de toutes particularites physiques pour se concentrer sur une chose : Le personnage.

Jackson a merder sur ce coup la, ca a beau etre l un de mes cineastes favoris depuis toujours, il merite d etre juge.

et vivement la performance capture comme ca on aura plus toutes ses conneries d acteurs choisi en fonction de leurs couleurs de peau, mais juste en raison d une chose : leur talent.



Image


(j'ai toujours dit qu'Eli Semoun aurait fait un meilleur Nelson Mandala dans Invictus)
merovingien
Chibi Totoro
 
Contributions : 123
Inscription : 22 août 2009, 04:41

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde Weta le 30 nov 2010, 17:38

merovingien écrit:
Weta écrit:Desole de vous contre dire,
mais je ne vois pas ou est le mal a prendre des personnes de differentes origines etniques pour faire des Hobbit.
De meme que le commentaire du allocineen me semble deplacer, je ne vois pas ou est le mal de prendre un blanc pour jouer Barack Obama, ou prendre un noir pour faire Captain America.

On doit faire abstraction de toutes particularites physiques pour se concentrer sur une chose : Le personnage.

Jackson a merder sur ce coup la, ca a beau etre l un de mes cineastes favoris depuis toujours, il merite d etre juge.

et vivement la performance capture comme ca on aura plus toutes ses conneries d acteurs choisi en fonction de leurs couleurs de peau, mais juste en raison d une chose : leur talent.



Image


(j'ai toujours dit qu'Eli Semoun aurait fait un meilleur Nelson Mandala dans Invictus)



MERO t as pas lu l un de mes commentaires suivants, en gras miniscules, c etait UNE BLAGUE, T ENTENDS UNE BLAGUE. :D
Dernière édition de Weta le 30 nov 2010, 17:39, edité 1 fois en tout
Avatar
Weta
Chû Totoro
 
Contributions : 1130
Inscription : 11 sept 2009, 15:32

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde merovingien le 30 nov 2010, 17:41

Ben quoi, j'ai le droit de participer non ?

(mais je lis le forum dans l'ordre des pages donc j'arrive après la non-bataille, désolé)
merovingien
Chibi Totoro
 
Contributions : 123
Inscription : 22 août 2009, 04:41

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde dud le 30 nov 2010, 19:58

C'est vrai qu'avec un peu de recul, le discours de Weta dans sa bouche était totalement improbable mais en lisant les pages dans l'ordre j'avais pas non plus capté qu'il déconnait ^^
GG Weta, nice level comme on dit!

@l'archiviste: c'est pas l'occaz de le proposer à @si? J'imagine d'avance les pages de commentaires que ça pourrait engendrer ^^
Avatar
dud
Chibi Totoro
 
Contributions : 248
Inscription : 9 sept 2009, 00:06

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde Janto le 5 déc 2010, 15:46

he successor to RED's industry changing RED ONE, the EPIC has 5K resolution, can shoot up to 120 frames per second and has a new HDRx™ mode for the highest dynamic range of any digital cinema camera ever made. Taking everything they had learned from building their first camera, RED designed the EPIC from scratch and have produced a smaller, lighter camera that is an order of magnitude more powerful.

The Hobbit will be amongst the first productions in the world to use the EPIC and at least thirty cameras will be required by the 3-D production. The EPIC'S small size and relatively low weight, makes it perfect for 3-D - where two cameras have to be mounted on each 3D rig.

Jackson has a long history with RED, dating back to when he directed the short film 'Crossing the Line' as a very early test of prototype RED ONE cameras. "I have always liked the look of RED footage." he says, "I'm not a scientist or mathematician, but the image RED produces has a much more filmic feel than most of the other digital formats. I find the picture quality appealing and attractive, and with the EPIC, Jim and his team have gone even further. It is a fantastic tool, the EPIC not only has cutting edge technology, incredible resolution and visual quality, but it is also a very practical tool for film makers. Many competing digital systems require the cameras to be tethered to large cumbersome VTR machines. The EPIC gives us back the ability to be totally cable free, even when working in stereo."

Jim Jannard the owner and founder of RED flew to New Zealand earlier this year with members of his team so that Jackson could test the EPIC and assess its suitability. "Everybody at RED is incredibly proud that Peter has chosen the EPIC" says Jannard, "The Hobbit is a major production, and could have chosen any camera system that they wanted. The fact that they went with us is extremely gratifying."

The Hobbit will start shooting in New Zealand early next year.


http://www.red.com/press

C'est surtout ça qui m'intrigue :
a new HDRx™ mode for the highest dynamic range of any digital cinema camera ever made


Puisque ça donne ça :
http://red.cachefly.net/walk.m4v
Ici, 18 diaph de différence entre les noirs et les blancs ! C'est énorme, monumental, et ça va à coup sûr modifier la manière de travailler des directeurs photos, ducoup je suis curieux de voir le résultat sur des films comme Le Hobbit...
Avatar
Janto
Chibi Totoro
 
Contributions : 75
Inscription : 31 juil 2009, 14:27

Re: Bilbo The Hobbit (??? - ???)

Contributionde ChuckApic le 5 déc 2010, 17:16

Janto écrit:
he successor to RED's industry changing RED ONE, the EPIC has 5K resolution, can shoot up to 120 frames per second and has a new HDRx™ mode for the highest dynamic range of any digital cinema camera ever made. Taking everything they had learned from building their first camera, RED designed the EPIC from scratch and have produced a smaller, lighter camera that is an order of magnitude more powerful.

The Hobbit will be amongst the first productions in the world to use the EPIC and at least thirty cameras will be required by the 3-D production. The EPIC'S small size and relatively low weight, makes it perfect for 3-D - where two cameras have to be mounted on each 3D rig.

Jackson has a long history with RED, dating back to when he directed the short film 'Crossing the Line' as a very early test of prototype RED ONE cameras. "I have always liked the look of RED footage." he says, "I'm not a scientist or mathematician, but the image RED produces has a much more filmic feel than most of the other digital formats. I find the picture quality appealing and attractive, and with the EPIC, Jim and his team have gone even further. It is a fantastic tool, the EPIC not only has cutting edge technology, incredible resolution and visual quality, but it is also a very practical tool for film makers. Many competing digital systems require the cameras to be tethered to large cumbersome VTR machines. The EPIC gives us back the ability to be totally cable free, even when working in stereo."

Jim Jannard the owner and founder of RED flew to New Zealand earlier this year with members of his team so that Jackson could test the EPIC and assess its suitability. "Everybody at RED is incredibly proud that Peter has chosen the EPIC" says Jannard, "The Hobbit is a major production, and could have chosen any camera system that they wanted. The fact that they went with us is extremely gratifying."

The Hobbit will start shooting in New Zealand early next year.


http://www.red.com/press

C'est surtout ça qui m'intrigue :
a new HDRx™ mode for the highest dynamic range of any digital cinema camera ever made


Puisque ça donne ça :
http://red.cachefly.net/walk.m4v
Ici, 18 diaph de différence entre les noirs et les blancs ! C'est énorme, monumental, et ça va à coup sûr modifier la manière de travailler des directeurs photos, ducoup je suis curieux de voir le résultat sur des films comme Le Hobbit...


On est dans la phase finale d'extermination de la pellicule. La dynamique était une des dernières barrières, et même si on y est pas vraiment, ça va permettre aux DP de tourner véritablement en Flat. Si Andrew Lesnie est sur le projet, on va se prendre une nouvelle claque/étape dans l'étalonnage numérique.
Avatar
ChuckApic
Chibi Totoro
 
Contributions : 389
Inscription : 25 nov 2009, 17:36

PrécédentSuivant

Retour à Cinéma


Qui est en ligne ?

Sur ce forum : Aucun membre inscrit et un visiteur